Raphèle & Moulès dans les journaux...

Une rencontre avec Benjamin Grenard de l'ASCO : Association Syndicale Constitué d'Office [des Arrosants de la Crau]

Benjamin Grenard de l'ASCO : Association Syndicale Consttitué d'Office [des Arrosants de la Crau]

La semaine derniere, j'ai rencontré Benjamin Grenard dans mon jardin, en train de faire son travail pour l' ASCO : Association Syndicale Constitué d'Office [des Arrosants de la Crau]... Il m'a expliqué pourquoi et comment....

"Depuis 2007, les Arrosants de la Crau ont élaboré un Schéma d'Aménagement des Eaux d'Irrigation en Crau (S.A.T.E.I.C.). Il vise à optimiser la gestion et le suivi de l'eau d'irrigation distribuée par le canal de Craponne - branche d'Arles. Cette eau provient de la Durance et est acheminée depuis le barrage de Serre-Ponçon par le canal EDF, puis distribuée au niveau de Lamanon à l'Union Boisgelin Craponne. Cette structure répartie ensuite les eaux aux différentes branches de Crau et Sud Alpilles, et ce, notamment au niveau du partiteur d'Eyguières.

Pourquoi le SATEIC ?

Historiquement, l'activité d'irrigation était organisée par les paysans eux mêmes regroupés au sein des Arrosants de la Crau. Cependant, depuis 1600 et la construction du canal de Craponne, notre territoire a connu diverses mutations. Ces dernières années, la plaine de la Crau s'urbanise à un rythme soutenu mettant à mal l'activité d'irrigation. Or, il est primordial de maintenir cette activité puisqu'elle alimente à 70% la nappe phréatique de la Crau. Cette dernière fournie en eau potable les populations Arlésiennes et Cravens et Salonnaise, soit environ 280 000 habitants et les industrielles notamment l'ensemble du complexe industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer. Egalement l'ordonnance de 2004 relative aux associations syndicales de propriétaires, nous oblige a définir avec exactitude les parcelles inclus à notre périmètre. Le SATEIC permettra ainsi aux Arrosants de la Crau de se mettre en conformité avec la loi.

Comment ?

LE SATEIC se déroule en deux grandes étapes.

1) La première est de dresser, avec précision, une cartographie du périmètre irrigué par le canal de Craponne branches d'Arles. Pour cela, nous recensons l'ensemble des parcelles disposant d'un droit d'eau, et levons sur le terrain, à l'aide d'un GPS, les fossés secondaires (aussi appelés filioles) permettant d'acheminer l'eau du canal aux adhérents de notre ASCO. C'est lors du tracé de l'un de ces fossés que nous avons été amenés à nous rencontrer.

Ce travail de cartographie concerne environ 10 000 ha de surface, répartis sur les communes d'Eyguières, Aureille, Mouriès, Saint Martin de Crau et Arles. Etant donnée l'étendue du territoire et la densité des réseaux ce travail de recensement prend beaucoup de temps.

2) A la suite de ce travail de cartographie diverses mesures seront prises afin de remplir les objectifs fixés dans le SATEIC. L'une d'entre elle sera de dresser de nouveaux calendriers d'arrosages afin d'organiser au mieux les tours d'eaux entre adhérents d'une même prise d'eau et de réguler au mieux le canal principal, afin d'optimiser les volumes d'eau. Il faut savoir que les précédents calendriers ont été élaborés il y a près de 100 ans. Or, les pratiques changent et le territoire a connu l'arrivé des populations urbaines. De fait, certains anciens calendriers d'arrosage n'ont plus vraiment d'application possible sur le terrain.

Des outils informatiques ont été mis en place pour accélérer la mise en oeuvre de nouveaux calendriers d'arrosages. Ces outils sont actuellement testés sur le secteur de Raphèle où l'irrigation du hameau regroupe des agriculteurs et des populations urbaines, source de petites incompréhensions entre Arrosants ruraux et urbains.

Ainsi les nouveaux calendriers d'arrosage doivent permettre d'organiser au mieux les tours d'eau*, de favoriser l'entente entre adhérents et ainsi gagner en efficience. En somme, l'A.S.C.O. des Arrosants de la Crau se modernise et s'adapte aux nouvelles problématiques pour maintenir notre méthode traditionnelle d'arrosage gravitaire aux multiples externalités. En effet, les fossés d'irrigation participent à la lutte contre les inondations.De plus, l'irrigation gravitaire contribue à l'alimentation de la nappe et des milieux naturels remarquables, structure le territoire et façonne les paysages de plaine de Crau tels que nous les connaissons aujourd'hui.

En outre, la démarche Contrat de Canal Crau-Sud Alpilles, porté par l'ASCO des Arrosants de la Crau, et 9 autres ASA du territoire (dont l'ASL du fossé de Servanne irriguant le hameau de Raphèle, le fossé de la Vallée des Baux, et l'ASA de Craponne d'Istres) a pour but de mettre en valeur et perenniser l'ensemble des ces bienfaits, en partenariats avec les partenaires locaux: préservation de la ressource en eau, adaptation à l'urbanisation et lutte contre les inondations, préservation de l'environnement et des milieux humides, information, sensibilisation et mise en valeur patrimoniale, et enfin adaptation et mutualisation structurelles sont les principaux objectifs de cette démarche.

 

Si vous souhaitez des compléments sur les Arrosants de la Crau et le canal de Craponne n'hésitez pas à me contacter, je reste à votre disposition. Vous pourrez éventuellement trouver des informations complémentaires sur notre site internet, très récemment mis en ligne (http://www.canaldecraponnebranchearles.com). ou des informations plus générales sur le site du Contrat de Canal (http://contratdecanalcrausudalpilles.over-blog.com)"

 

Vocabulaire :

ASCO : Association Syndicale Consttitué d'Office [des Arrosants de la Crau]

Droit d'eau : Exprimé en "ha de droit d'eau", le droit d'eau représente une quantité d'eau dont bénéficie une parcelle.

Tour d'eau : Il s'agit de la durée durant laquelle une parcelle bénéficie de l'eau.

Calendrier d'Arrosage : il renseigne les tours d'arrosages d'une parcelle de l'année.

Ce site est partenaire avec :


Powered by JS Network Solutions