Raphèle & Moulès dans les journaux...

Enquête sur la population d'Hirondelles à Raphèle

 

Le Parc naturel régional de Camargue et la Ligue pour la Protection des Oiseaux poursuivent l’enquête participative concernant les populations d’hirondelles !

Cette enquête fait appel aux citoyens afin de participer au recensement des nids occupés d’hirondelles. « Inutile d’être un spécialiste pour participer à l’enquête ! Un seul passage sur chaque commune recensée, entre juin et juillet est suffisant, la période idéale est le moment du nourrissage des jeunes, entre mi-juin et mi-juillet ».

« L’objectif global de l’enquête participative est de mieux connaître les populations d’hirondelles sur le territoire du Parc naturel régional de Camargue et de renforcer la protection des populations nicheuses d’hirondelles par une sensibilisation et une responsabilisation du public ».

Pourquoi compter les hirondelles ? « Bien qu’elle figure au hit parade de nos oiseaux les plus populaires, l’Hirondelle de fenêtre connaît un déclin alarmant (-41%). Ces données permettront d’en apprendre plus sur ces oiseaux qui ont vu leur population dramatiquement chuter depuis une vingtaine d’années. Et les printemps froids et humides de ces dernières années n’ont fait qu’accentuer ce déclin ! » Paradoxalement, ce ne sont pas seulement les grandes pollutions qui l’affectent mais aussi de malheureuses initiatives individuelles. Ainsi, les hirondelles s’inscrivent parfois parmi les sans logis et voient leurs nids détruits… Ces maîtres du ciel rencontrent des problèmes multiples et leurs populations s’amenuisent d’années en années.

Vous aussi volez au secours des hirondelles ! Deux espèces d’hirondelles sont dites « du bâti » (l’Hirondelle de fenêtre et l’Hirondelle rustique), elles affectionnent tout particulièrement les bâtiments pour y installer leurs nids. Ce sont les hirondelles de fenêtre qui construisent les nids en boulettes de boue que l’on peut fréquemment apercevoir sous les avant-toits des habitations. Leurs cousines, les hirondelles rustiques, les construisent préférentiellement à l’intérieur des bâtiments agricoles.

Il suffit donc de se balader et de lever un peu les yeux à la recherche de nids occupés ou de signaler directement les nids présents chez soi. Participer, c'est facile ! Pour cela, le PNR Camargue et la LPO PACA mettent à disposition des citoyens un livret détaillé pour mener l’enquête disponible à la Maison du Parc.

Un enquête hirondelle faite à Raphèle est inclue dans l'enquête sur le territoire du Parc Naturel Régional de Camargue que l'on a étendu à la réserve de Biosphère de Camargue

 

Pour Livia Vallejo, la représentante de LPO qui s’est pris en charge de l’enquête sur notre secteur, il reste à prospecter les zones de Raphèle Ouest et les Mas du Nord :

« Tous ce qui veulent participer peuvent trouver le livret spécialement conçu pour ce programme sur demande auprès de la LPO Paca ou du PNR de Camargue, j’ai déposé quelques exemplaires à la Mairie annexe ; pour participer c'est jusqu'à la fin du mois de juillet »

 

Sur le chemin des Paluns, où se situe la Mairie Annexe, il existe des colonies des deux espèces recherchées. Une colonie d’hirondelles ‘de fenêtre’ occupant le bâtiment de Madame Jeannette Gély qui a quand même remarqué un déclin dans le nombre d’individus cette année par rapport aux années précédentes. Madame Sylvie Roux reporte qu’elle a deux couple d’hirondelles rustiques qui reviennent chaque année pour nicher sous son porche, « Chaque année je me régale ! J’adore les revoir toutes les années et de les observer élever leur famille. Ils se sont habitués avec nous, de nos voix et de notre présence ; ils n’ont pas peur de nous, je suis même arrivée des fois à les toucher ! Je sais qu’il a des gens qui ne supporte pas les dégâts qu’ils font avec leurs niches, mais pour nous c’est qu’un petit inconvénient et ils seront toujours les bienvenus chez nous ; ce serait trop triste de les voir disparaitre ! ».

Une base en ligne est à la disposition des participants : www.enquetehirondelles.fr ou www.faune-paca.org . Vous pourrez y saisir vos observations et y découvrir des informations sur les ambassadrices du printemps, comme par exemple des solutions simples pour cohabiter avec elles.

Contacter Livia Vallejo par le LPO PACA au 04 94 12 79 52

Ce site est partenaire avec :


Powered by JS Network Solutions